L'oeuvre du mois

Utagawa Kuniyoshi, La bataille de Kurikaradani, vers 1845.

Utagawa Kuniyoshi, La bataille de Kurikaradani, vers 1845. collection musée des beaux-arts de Brest métropole.
Utagawa Kuniyoshi, La bataille de Kurikaradani, vers 1845. collection musée des beaux-arts de Brest métropole.

Considéré comme l’un des derniers grands maîtres de l’estampe japonaise de l’époque d’Edo, Kuniyoshi a suivi son apprentissage auprès d’Utagawa Toyokuni. Il réalise dès 1814 des portraits d’acteurs de Kabuki, mais c’est grâce à sa série consacrée aux héros qu’il connaît le succès. Son œuvre se caractérise par la diversité de ses sujets, allant des bijin-ga (« beautés féminines »), aux paysages, en passant par la caricature ou les animaux.

Il représente également de célèbres batailles, comme celle de Kurikaradani. Il s’agit ici de la partie centrale d’un triptyque, dont la particularité est de mettre en scène une des rares femmes samouraï : Tomoe Gozen.

 

Cette oeuvre est présentée dans l'exposition Les retrouvailles, jusqu'au 26 novembre 2017.