La vie des collections

Acquisitions, restauration et prêts font bouger la collection...

La collection s’accroît régulièrement grâce à des achats, le plus souvent réalisés avec l’aide de l’État ou de la Région. Le musée bénéficie aussi de dons et de legs, permettant d'enrichir son fonds.

La restauration des œuvres tient une part importante dans la conservation des collections. Principalement centrée sur les peintures, elle touche également les arts graphiques et les objets ethnographiques.

Enfin les œuvres du musée sont fréquemment prêtées pour figurer dans des expositions en France et à l’étranger, contribuant ainsi à mieux faire connaître la collection à travers le monde.

Echange (temporaire) de tableaux !

Jules Noël, Le Port de Brest, 1849, huile sur toile, collection musée des beaux-arts de Quimper.
Jules Noël, Le Port de Brest, 1849, huile sur toile, collection musée des beaux-arts de Quimper.

Le port de Brest (1849) de Jules Noël conservé dans les collections du musée des beaux-arts de Quimper a rejoint les galeries du musée des beaux-arts de Brest !

Il nous est confié en échange de Malon et les hortensias de Maurice Denis et de La chapelle du Pouldu d’Henry Moret, prêtés à Quimper du 16 juin au 30 septembre 2018, à l’occasion d’un accrochage intitulé Bonjour Monsieur Gauguin.

Œuvres actuellement prêtées

En raison des procédures de transport, les œuvres faisant partie de l'accrochage permanent ne sont plus visibles dans les salles environ un mois avant et après les dates indiquées ci-dessous.

Après ses récents voyages en Italie, l’Élégie romaine de Jacques Sablet quittera à nouveau Brest, cette fois-ci pour la Belgique, où elle sera présentée à la Boverie de Liège pour l’exposition Viva Roma !, du 25 avril au 26 août 2018.

Les femmes françaises seront à l’honneur outre-Atlantique dans l’exposition Her Paris, Women artists in the Age of Impressionism. Le mariage de Julie Delance-Feurgard voyagera dans plusieurs villes américaines. L'oeuvre est présentée au Speed Art Museum de Louisville du 17 février au 13 mai 2018, puis au Clark Art Institute de Williamstown du 8 juin au 3 septembre 2018.

 

Du 16 juin au 30 septembre 2018, le musée départemental breton met à l’honneur les artistes tchèques en Bretagne. Vous pourrez y admirer L’idole barbare de Jan Krizek.

Malon et les hortensias de Maurice Denis et de La chapelle du Pouldu d’Henry Moret sont prêtés au musée des beaux-arts de Quimper du 16 juin au 30 septembre 2018, à l’occasion d’un accrochage intitulé Bonjour Monsieur Gauguin.

Du 9 juin au 4 novembre 2018, L’écriture des vagues de François Dilasser rejoint les cimaises de la Galerie de Rohan, à Landerneau pour une exposition consacrée à l’artiste et organisée par le FRAC Bretagne. 

Le musée Mathurin Méheut de Lamballe emprunte une céramique de l’artiste représentant Léda et le cygne ainsi qu’une partie des panneaux décorant l’auditorium d’Océanopolis. Ces œuvres seront visibles du 7 avril au 29 décembre 2018 dans l’exposition Vues sur mer. Mathurin Méheut – Jean-Francis Auburtin.

 

Les Maisons dans les rochers à Ploumanac'h de Henri Victor Gabriel Le Fauconnier sont présentées dans l’exposition Razzle Dazzle. L’art contre-attaque ! au Musée national de la Marine de Brest jusqu’au 31 décembre 2018.

 

L’abbaye de Daoulas propose, du 15 juin 2018 au 6 janvier 2019 une exposition intitulée Cheveux chéris. Frivolités et trophées, dans laquelle sont présentées les œuvres de Pierre-Claude Delorme, Héro et Léandre et de Charles Filiger, Tête de jeune garçon.

Les Deux femmes sur la passerelle d'Asnières d’Émile Bernard figureront dans l’exposition Japonismes / Impressionnismes, présentée au Musée de Giverny, du 30 mars au 15 juillet 2018. Elles seront ensuite présentées au Arp Museum Bahnhof Rolandsek de Remagen en Allemagne, du 26 août 2018 au 20 janvier 2019.