Categories
Uncategorized

L’oeuvre du mois

Carlo DOLCI, Saint-Philippe Benizzi

Carlo Dolci, Saint Philippe Benizzi, 1640, huile sur toile, collection musée des beaux-arts de Brest métropole.
Carlo Dolci, Saint Philippe Benizzi, 1640, huile sur toile, collection musée des beaux-arts de Brest métropole.

 

Fervent pratiquant catholique, soucieux des consignes des prédicateurs et partisan d’une religiosité émotionnelle, le florentin Carlo Dolci est connu pour s’être attaché à l’étude expressive des
visages. L’extase dans laquelle il tient Saint Philippe, moine médecin du XIIIe siècle, doit être comprise comme résultant de la quête d’une relation directe avec la divinité. Cette approche
mystique est promue par la Compagnie Saint Philippe Benizzi, commanditaire en 1640 d’une bannière que finança la corporation des cochers de Florence pour son pèlerinage annuel. Elle fut réduite
en 1720 en tableau de forme octogonale. Le lys, la crosse épiscopale, la mitre et la couronne papale ont vocation à qualifier les grandes vertus de ce moine humble. Ce naturalisme s’accorde avec
la piété et l’élégance que recherchaient les confréries et l’aristocratie de Florence au milieu du XVIIe siècle.

Formé dans l’atelier de Jacopo Vignali, Carlo Dolci est connu pour ses figures mystiques et extatiques. Il reçoit de nombreuses commandes de la haute société florentine, de la part des Médicis,
notamment. 

 

Cette oeuvre sera prêtée au Davis Museum, à Wellesley (Etats-Unis) pour figurer dans
l’exposition 
The Medici’s Painter: Carlo Dolci and 17th-Century Florence, du
10 février au 9 juillet 2017. 

En raison des procédures de transport, l’oeuvre ne sera plus visible dans les salles environ un mois avant et après les dates indiquées
ci-dessous.