Conférence de la société archéologique du Finistère

Marine et folie : Jean-Baptiste du Trévou (1753-1793)

 

Samedi 14 décembre à 14h30

 

Jean-Baptiste du Trévou, lieutenant de vaisseau, commandant le brick-aviso « Le Papillon », fut chargé, en septembre 1787, de porter des ordres à Pondichéry. Cet officier breton revint à Brest au mois de novembre 1788 au terme d’un voyage qui dura, escales comprises, quatorze mois. Convaincu de l’existence d’une « cabale » fomentée contre lui par les maîtres d’équipage et soutenue par les officiers subalternes, il maltraita durement son équipage. Plus de cent-dix supplices corporels – et non des moindres – ont pu être recensés. En 1902, l’historien Prosper Hémon se pencha sur cette histoire exceptionnelle. Il vit chez cet officier un homme qui se faisait un jeu de torturer des malheureux pour son plaisir et son divertissement, et qui feignait de croire à une cabale. L’étude de la biographie de Jean-Baptiste du Trévou et la lecture attentive des journaux de bord permettent aujourd’hui de corriger cette approche. Elles conduisent à poser un diagnostic précis de la pathologie mentale présentée par cet homme et, peut-être, d’en approcher les mécanismes les plus intimes. Le drame se joua dans une marine royale pourtant réglementée par une foule d’ordonnances. Il s’acheva à la veille de la Révolution et il eut des conséquences délétères sur le cours des événements qui se déroulèrent alors dans le port de Brest. Paradoxalement, le caractère exceptionnel de cette aventure, met en lumière la qualité des rapports qui existaient entre les équipages et les officiers au sein de la marine de Louis XVI.

 

Par Philippe de Kermadec.

Conférence organisée par la Société archéologique du Finistère, sous la présidence de Patrick Galliou, Président.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.