Jean Gorin, Néoplastique A4, sans date, sérigraphie, collection artothèque du musée des beaux-arts de Brest métropole.
Jean Gorin, Néoplastique A4, sans date, sérigraphie, collection artothèque du musée des beaux-arts de Brest métropole.

Sortir de la réserve : les oubliés

13 septembre - 30 octobre 2016

 

Les œuvres qui constituent la collection de l’artothèque sont vivantes : elles voyagent, partagent le quotidien des emprunteurs, s’exposent, mais aussi s’entreposent. Les emprunts des usagers permettent d’écrire une histoire dans cette collection en constant mouvement.

 

En trois décennies, le fonds s’est beaucoup développé, atteignant plus de 1100 œuvres, signées par plus de 500 artistes. Certaines œuvres ont été régulièrement mises en lumière, d’autres demeurent moins exposées. Du point de vue du public, les acquisitions rencontrent le goût des usagers parfois plusieurs années après leur entrée dans la collection. Certaines œuvres, exigeantes, controversées, singulières, réalisées avec des techniques peu connues, ou difficilement accessibles sans médiation, ne recueillent pas toujours l’intérêt qu’elles méritent. L’objet de cette exposition est de valoriser ces œuvres méconnues, comme celles de Jean Gorin, Gilles Barbier, Noël Dolla, Wolfgang Gafgen, Joël Kermarrec ou Piotr Kowalski.

Stéphanie Nava, Projet Bel Vedere, 2013, ensemble de sept affiches numérotées et signées, impressions numériques, collection artothèque du musée des beaux-arts de Brest métropole.
Stéphanie Nava, Projet Bel Vedere, 2013, ensemble de sept affiches numérotées et signées, impressions numériques, collection artothèque du musée des beaux-arts de Brest métropole.

Prêtes à emporter !

Les nouvelles acquisitions de l’artothèque

 

Exposition présentée dans la galerie de l’artothèque du 26 avril au 5 juin 2016

 

L’artothèque du musée de Brest conserve aujourd’hui plus de 1000 œuvres, estampes, dessins, vidéos, œuvres en volume et photographies de 400 artistes différents. Riche et variée, la collection témoigne des différents courants artistiques de ces cinquante dernières années en cherchant à créer un équilibre entre les artistes travaillant en Bretagne, les artistes français et internationaux. Le fonds permet de tisser des liens entre de grandes figures de l’art contemporain et des artistes émergents.

Composée de personnalités choisies pour leur expertise dans le domaine de l’art contemporain, la commission d’acquisition se réunit une fois par an pour proposer et discuter des orientations des acquisitions et de l’entrée de nouvelles œuvres dans la collection. La sélection est une décision collégiale. En 2015, 31 œuvres d’artistes sont venues enrichir la collection. Ces acquisitions qui témoignent de la diversité de la création contemporaine, confirment l’éclectisme du fonds. Une fois par an, l’artothèque propose dans sa galerie un accrochage de ses nouvelles acquisitions. Vous pourrez notamment y découvrir des œuvres de Stéphanie Nava et d’Éva Taulois qui seront disponibles au prêt dès la fin de l’exposition.

 

C'est déjà demain

Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot

Exposition à l’artothèque du 15 octobre 2015 au 3 janvier 2016

 

Nous entretenons avec lui des rapports complexes.

Il nous échappe, nous en manquons souvent, parfois il semble long, plus rarement extensible.

Le réveil sonne : c'est déjà demain.

 

Soucieuse de prolonger sa mission de soutien à la jeune création, l’artothèque propose pour la deuxième année consécutive une carte blanche à des jeunes artistes. Cette année, elle accueille le travail de Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot. Dans la galerie de l’artothèque, ils présentent un ensemble d’œuvres inédites produites pour l’exposition. 

 

Dans le cadre du partenariat initié avec Base, projet mené par Documents d'Artistes Bretagne et L’École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne qui diffuse sur internet les productions de récents diplômés de l’EESAB, ce rendez-vous annuel propose de porter un regard sur les pratiques contemporaines du dessin.

 

Nés en 1987 et 1983, diplômés de l’École Supérieure d’art de Brest en 2012 et 2011 Corentine et Nicolas vivent et travaillent à Rennes.

Cette exposition est réalisée en partenariat avec BASE, un projet mené par  Documents d'Artistes Bretagne et L’École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne. Elle est soutenue par l’EESAB, site de Brest.

http://base.ddab.org/corentine-le-pivert-nicolas-gerot

 

 

Vernissage de l'exposition le mercredi 14 octobre à 18h30. 

A 19h 30: performance

Nicolas et Corentine forment aussi le duo Super Crayon.

Ce projet musical né de la rencontre des deux artistes est à envisager comme une autre pièce du puzzle qui compose leur identité artistique. Leurs musiques et performances combinent influences minimalistes et références au cinéma le tout baignant dans un univers de musique électronique.